Coalition pour la représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les conseils d'administration au Canada

ÉCRIVEZ au Premier Ministre et à la Ministre de la condition féminine

Veuillez trouver ici un exemple de lettre que vous pouvez utiliser…

 

woman-leader-clip-art.jpg

 

Les canadiennes participent activement au milieu des affaires à titre de propriétaires d’entreprises, d’actionnaires, de dirigeantes, de gestionnaires et d’employées et elles jouent un rôle tout aussi important sur le marché en tant que consommatrices, elles devraient donc être représentées de façon équilibrée sur les conseils d’administration.

Selon la firme Catalyst, les canadiennes représentent 47 % de la main-d’œuvre nationale mais seulement 17 % des membres des conseils d’administration des 500 plus grandes sociétés du Canada. Dans l’ensemble des entreprises cotées en Bourse, la représentation féminine n’est que de 14 % (26 % dans les sociétés d’État).

Parmi les 500 plus grandes sociétés cotées en Bourse, les femmes ne détiennent que 13 % des sièges des conseils d’administration. Plus de 40 % des entreprises répertoriées par le Financial Post 500 n’ont toujours pas de femmes à leur conseil.

Au rythme actuel, il n’y aura, en 2020, qu’une femme sur cinq parmi les membres des conseils d’administration.

2456712869_9b42169ac1.jpgSelon la firme Catalyst, les canadiennes représentent 47 % de la main-d’œuvre nationale mais seulement 17 % des membres des conseils d’administration des 500 plus grandes sociétés du Canada. Dans l’ensemble des entreprises cotées en Bourse, la représentation féminine n’est que de 14 % (26 % dans les sociétés d’État). Parmi les 500 plus grandes sociétés cotées en Bourse, les femmes ne détiennent que 13 % des sièges des conseils d’administration.

Plus de 40 % des entreprises répertoriées par le Financial Post 500 n’ont toujours pas de femmes à leur conseil. Au rythme actuel, il n’y aura, en 2020, qu’une femme sur cinq parmi les membres des conseils d’administration.

Une législation est donc nécessaire pour obtenir une représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les entreprises. C’est le constat de plusieurs pays industrialisés. La Suisse, la Norvège, l’Espagne et plus récemment la France ont adopté des projets de loi exigeant une représentation de 40 % d’administratrices dans un délai de six ans.

Selon Corporate Knights, il y avait en Norvège 9 % de femmes sur les conseils d’administration en 2003. L’adoption de la loi norvégienne a fait en sorte qu’en 2008 44% de femmes siégeaient sur les conseils d’administration.


Projet de loi S-207

Projet de loi antérieur S-217

Projet de loi antérieur S-212

  • Projet de loi S-212 du Sénateur Hervieux-Payette sur la représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les Conseils d’administration

Projet de loi antérieur S-203

Prix TIAW

Revue de presse

Photos

Études