Clarification sur l'agriculture et le Partenariat transpacifique

correction.pngSur la base d’informations sérieuses, j’ai publié le 14 octobre un article affirmant que l’accord de libre-échange Partenariat transpacifique (PTP), combiné avec celui entre le Canada et l’Europe (AECG), ouvrirait le marché des produits laitiers du Canada de 18,25% sur 18 ans, par opposition à la déclaration du gouvernement Harper qui annonçait une ouverture de seulement 3,25 %. Toutefois, j’ai été informé qu’il pouvait y avoir une erreur dans mon chiffre. Ainsi, un économiste de l'Université de l'Alberta m’a fait remarquer que l'augmentation prévue dans le PTP ne serait pas basée sur le pourcentage, mais sur les points de pourcentage, faisant tout de même passer l’ouverture du marché canadien des produits laitiers à 6,55% (PTP + AECG), soit le double de ce qu’avait annoncé Stephen Harper.

Après vérification, ce chiffre de 6,55% semble être le bon. En dépit d’un chiffre erroné, la logique de mon article demeure malheureusement valable : Stephen Harper a compromis la pérennité de la gestion de l’offre.

Surtout, cela met en évidence le manque de transparence des Conservateurs avec un accord négocié derrière les portes closes, annoncé en pleine campagne électorale et dont ils ont rendu public certaines parties jugées politiquement rentables, tout en gardant sous silence ce qui pouvait ne pas l’être. Dans ces conditions, il m’a été difficile d’obtenir un chiffre exact. Malgré tout, le mensonge des Conservateurs, lui, est bien réel. Je m’excuse pour cette confusion de bonne foi.